DEERANDBEARD OU LE TALENT BARBU

J’avais rencontré Alex il y a quelques années. Il fait partie de ces gens qu’on n’oublie pas. Ce genre de personne que tu gardes dans un coin de ta tête parce que tu les trouves cool et que tu sais que ça te feras vachement plaisir de les revoir. Lors de notre rencontre, il reprenait les crayons et avait pour projet de se mettre au tatouage. Il commençait à poster ses travaux sur Instagram. Deux ans après, Alex est devenu officiellement Deerandbeard et compte près de 20 000 followers sur Instagram. Aujourd’hui, il vend ses travaux via les réseaux sociaux et son talent n’est plus à démontrer. J’ai rencontré cet artiste qui oscille entre barbe, nuage de fumée et carnets de dessins.

15823120_1690220584336676_4511380941029404265_nJohn: Salut Alex, tu faisais quoi là ?
Alex: Hello John. Je rangeais mes dessins.

John: Explique ton parcours…
Alex: J’ai suivi un parcours général avec un passion pour le dessin depuis tout jeune. Après mon BAC, j’ai eu une maitrise d’Histoire et une licence d’Histoire de l’Art. J’ai ensuite passé le concours des Beaux Arts d’Avignon. Mais j’ai dû bosser à un moment donné. Et les aléas de la vie ont fait que j’ai arrêté le dessin pendant douze ou treize ans.

John: Et comment tu es revenu au dessin ?
Alex: C’est grâce à un pote tatoueur, David, qui a décidé de se mettre au tatouage à 40 ans. Il m’a convaincu de reprendre mes crayons pour dessiner des tatouages. Et c’est comme ça que la passion est revenue. Mais à la base, je voulais dessiner pour tatouer. J’ai acheté la machine et je me suis entrainé sur moi !

John: Donc tu tatoues aussi…?
Alex: C’est-à-dire que je me suis rendu compte que j’étais beaucoup plus à l’aise sur mes carnets de dessins que sur la peau. Le tatouage nécessite pas mal de contraintes. Par exemple les tracés qui doivent être très nets. Donc au bout de trois ou quatre mois de dessins destinés au tatoo, j’ai commencé à travailler les portraits. Et c’est ce qui me plait le plus. Mes modèles viennent de photos d’Instagram ou de magazines.

John: Instagram a un rôle important…
Alex: Clairement ! C’est Instagram qui m’a lancé. Je pense de plus en plus à créer un site web avec mes travaux mais pour l’instant je ne suis présent que sur Insta. Et d’ailleurs, même si ce n’est pas explicite, je vend via Instagram !

Dudes and 🌺 #drawing

Une publication partagée par Alex (@deerandbeard) le

www.instagram.com/deerandbeard

www.facebook.com/Deerandbeard

John: Revenons à tes dessins. Tu as beaucoup travaillé le noir et blanc. Depuis peu, la couleur fait son apparition.
Alex: Oui, c’est grâce à un ami illustrateur. Quand j’ai repris le dessin, je travaillais qu’au feutre noir sur des petits formats. Maintenant, je travaille sur des formats A4 ou A3 et je fais pas mal de tests avec des aquarelles, de l’encre de chine, des feuilles d’or. Je commence aussi à intégrer du collage.

John: Et le tatouage ?
Alex: Je m’en suis éloigné pour aller plus loin dans mes travaux d’illustration. Mais l’idée du tatouage est toujours présente. Elle est juste de côté pour le moment. J’y reviendrai bientôt.

John: Quelle sera la suite de l’histoire de Deerandbeard ?
Alex: J’aimerais évidemment en vivre. Mais dans un premier temps, je suis ouvert à des collab’ avec des tatoueurs ou d’autres artistes. Je ne dessine qu’à la main. Et je pense qu’il n’y a aucune limite à l’usage de mes dessins. Une BD, ça pourrait être cool, non ?

John: Ton pseudo ou nom d’artiste est Deerandbeard. Cerf et barbe ?
Alex: Et oui ! J’aime bien les cerfs, les barbes, j’en une d’ailleurs. J’ai pas encore de cerf, par contre… Et je trouvais que sonnait bien…

 

 

⚡️ water-bomb-colors ⚡️ #drawing

 

Une publication partagée par Alex (@deerandbeard) le

John: Prêt pour les 6 dernières questions ?
Alex: Attend j’allume une clope !

John: Noir ou blanc ?
Alex: Noir !

John: Burger ou salade ?
Alex: Burger, évidemment !

John: Bar ou église ?
Alex: Bar !

John: Pour un premier RDV, tu portes quoi ?
Alex: Des Converse, un jean, un sweat et un bonnet.

John: Tu passes une nuit avec ?
Alex: Avec Tilda Swinton à tout faire et avec Beyoncé pour tout le reste.

John: Ta devise ?
Alex: J’en ai pas !