INTERVIEW OLOW(GRAPHIQUE): MATHIEU & VALENTIN

Depuis 2006, je dois t’avouer que je suis de très près les collections signées Olow. Cette marque française est l’une de mes préférées depuis 10 ans: Style simple, imprimé sympa, très belle qualité, bonnes coupes, pas de fioritures, bref la recette parfaite pour un vestiaire réussi. En plus de proposer des looks, que je qualifierais d’incontournables, Olow propose chaque saison des collab’ avec des artistes. Au delà d’une simple marque de prêt-à-porter pour mecs, c’est un véritable label regroupant des passionnés d’arts, de la rue, de voyages, de modes, etc. Le 22 septembre dernier, la première boutique Olow a ouvert ses portes dans 3ème arrondissement de Paris, l’occasion pour moi de poser quelques questions à Mathieu et Valentin, les 2 gars qui se cachent derrière Olow.

coudre_03

Mathieu & Valentin, fondateurs de Olow

John Noa: Hello Mathieu & Valentin, ça va ? Vous faisiez quoi ?
Mathieu & Valentin : Oui oui nickel ! On bosse sur la prochaine collection d’hiver et en parallèle sur la soirée d’ouverture de la boutique qui aura lieu demain. Sinon il est 13h16 et on s’apprête à aller manger un Bo-Bun. 

J.N: Olow est une belle histoire qui dure depuis 2006. Pourquoi avoir lancé une marque de prêt-à-porter ? Et surtout pourquoi s’occuper du vestiaire masculin ?
M & V: À la base, nous avions lancé une ligne de t-shirts graphiques qui était vendue que sur notre site. Ensuite au fil des années, nos envies ont évolué. Partir sur la conception d’une collection complète pour le vestiaire masculin était un défi particulièrement excitant. On voulait apporter notre œil et notre créativité en dehors de la sphère du t-shirt. Créer des beaux vêtements que l’on aimerait porter et avec notre patte.

J.N: Le voyage fait partie de l’ADN de Olow…
Valentin: Le voyage fait partie intégrante de ma vie depuis ma tendre enfance. Mes parents avaient un vieux Van et on parcourait beaucoup de kilomètres avec. Je pense que ce goût du voyage et de l’aventure doit venir de là, car mes frères l’ont aussi. Bref, je ne pouvais pas imaginer créer un projet sans, c’est tellement inspirant.

Extrait du lookbook Olow Automne Hiver 2016/17

J.N: Mais ça veut dire quoi Olow ?
M & V: C’est une déformation de « Hollow » qui veut dire cavité. Ça correspondait parfaitement à l’état financier dans lequel on a commencé. C’est-à-dire sans un rond quasiment. Et aussi on bossait dans une petite cave parisienne donc tout est lié 

J.N: Vous vous adressez à quel type de mec ?
M & V: À ceux qui s’intéressent un tant soit peu à la culture, à l’art, à la mode, au voyage…Donc logiquement à beaucoup de monde !

 J.N: Vous faites pas mal de collab’ avec des artistes et notamment avec des street artistes. La rue est importante pour vous ?
Valentin :Oui il y a de nombreuses collaborations à chaque collection. À lheure actuelle, on a du bosser avec plus dune centaine dartistes de tous bords. Pour ce qui est du street art, on va dire que depuis notre adolescence, on  sy est toujours intéressé. Cest un des points communs dailleurs que nous avons eu avec Mathieu à notre rencontre.

Extrait du lookbook Olow Automne Hiver 2016/17

J.N: Parlons un peu de vous…
Valentin : On s’est rencontré en 2001 en études de communication à Montreuil. On avait une vingtaine d’années et des centres d’intérêts en commun. Ça a tout de suite collé dans le travail où on fonctionnait super bien en « team créa ». Lui sur le côté graphique et moi textuel. Et en dehors, on s’entendait super bien. On réalisait des petits courts métrage avec l’asso qu’on avait monté. Après nos études, on a toujours gardé contact avec la farouche envie de créer une boite dans le milieu artistique ensemble… En 2006, on a sauté dans le grand bain.

 J.N: Pour revenir à Olow, il parait qu’un point de vente officiel a ouvert ses portes le 22 septembre. J’ai comme l’impression que ce ne sera pas une simple boutique de fringues…
Valentin :En effet, lespace que nous avons monté rue de Montmorency dans le 3ème à Paris, regroupe une boutique mais également un showroom, un studio photos et nos bureaux. Cest un espace de vie, où nous organiserons régulièrement des évènements (expositions, concerts). Lespace est plutôt joli et atypique, et invite vraiment à la découverte (artistique, musicale). Je pense que ça sera un bon repère pour tous nos potes et clients parisiens, car on sy sent foutrement bien.

J.N: Cette saison, Olow nous emmène Outre-Manche à l’heure du fameux English Breakfast. Quel rapport y-a-t-il entre une tasse de Darjeling, des saucisses grillées, des oeufs, des baked beans, une vieille tête couronnée et Olow ?
Valentin : J’ai toujours eu un lien très fort avec l’Angleterre…Avec une mère prof d’Anglais et une partie de ma famille du côté d’Oxford, j’ai clairement posé plus d’une fois le pied sur la terre de Shakespeare. L’un de mes derniers voyages là bas, où j’ai fait tout le sud de l’Angleterre m’a particulièrement marqué. Bref, je trouvais que pour une collection automne-hiver ça serait hyper intéressant de s’inspirer de toute la tradition et l’excentricité de nos cousins d’outre Manche.
Mathieu : J’ai aimé ce pays dés la première fois, à 12 ans lors d’un voyage scolaire. Depuis j’essaie de m’y rendre au moins une fois par an. La culture street art y est très présente (une de mes passions) et niveau musique l’Angleterre m’a énormément accompagnée (Led Zep, les Floyd, les Stones etc…) et ceci encore récemment quand je bossais avec pas mal de groupes et artistes anglais en tant qu’attaché de presse.

Extrait du lookbook Olow Automne Hiver 2016/17

 J.N: Le caractère éthique du projet Olow est très important pour vous deux…
M & V: Bien sûr, depuis la création ça a toujours été au cœur du projet. Proposer des produits de qualité fabriqués en Europe, avec des bonnes conditions de travail et de salaire a toujours été primordiales. Le Portugal réunissait tous ces critères et aujourd’hui nous sommes comblés.

J.N: Quelle est la suite de l’histoire de Olow ?
M & V: 
Plein de belles collab’ et de supers évènements !

J.N: Le mot de la fin ?
M & V: 
Passez à la boutique nous faire un petit coucou !

Extrait du lookbook Olow Automne Hiver 2016/17

J.N: À la fin de mes interviews, j’ai l’habitude de poser 5 questions qui n’ont aucun rapport avec notre discussion. Mathieu, Valentin, vous êtes prêts ?

M & V: Yes !

J.N: Burger ou salade ?
Valentin: Salade
Mathieu: Salade tomate oignon 

 J.N: Bar ou église ?
Valentin: Bar !
Mathieu: Bar ! l-Le Ptit Village dans le 17ème…

J.N: Ton spot ?
Valentin: À la boutique, jy suis une grand partie de ma journée !
Mathieu: Aux 100 Kilos (Métro Saint-Ambroise) et chez OLOW bien entendu 😉

J.N: Pour un premier RDV, tu portes quoi ?
Valentin: Chemise OLOW « Field » avec le pantalon velour OLOW « Malt » beige.
Mathieu: Chemise OLOW « Highlands » accompagné du pantalon OLOW « Koeppler » marine.

J.N: Tu passerais une nuit avec…?
Valentin : Ma femme !
Mathieu: Ma femme !

Olow La Boutique
48, rue de Montmorency
75003 Pari

www.olow.fr