INTERVIEW: VALENTIN OU L’AMOUREUX DES FEMMES

Les réseaux sociaux nous réservent parfois de très belles surprises. Il y a 4 ans, mon grand ami Facebook m’a présenté Valentin, un photographe, à l’époque,  « amateur » mais qui s’est révélé de plus en plus professionnel. Valentin Taminiau ou « Apache », son nom d’artiste, nous livre depuis quelques années des séries de photos qui marquent, et qui j’en suis sûre vont te plaire.

Valentin travaille de manière très cinématographique.  Ses photos nous racontent l’histoire de femmes qui assument tout-à-fait leurs corps, leur cellulite, leurs vergetures, leurs rondeurs. Il travaille avec de vraies femmes sans prendre la peine de les retoucher ou de rendre leur peau aussi lisse que celle d’un bébé. Valentin mène un combat contre l’industrie de la mode et de la pub qui prône la maigreur -pas du tout naturelle- de leurs mannequins. Il a souvent l’impression qu’on nous montre « des jouets pour les hommes, qu’on leur fabrique des Barbie articulées », a-t-il l’habitude de dire. Je suis même presque tentée de poser pour lui !

Il travaille dans une ambiance très sombre, utilise des jeux de lumière rouges, oranges et bleues. J’ai l’impression de me retrouver dans un des films du grand Nicolas Winding Refn. Ce qui n’est pas étonnant, car c’est également un grand fan de cinéma.

11335_10153366000617314_5223957478657116883_n

INTERVIEW

Cynthia: D’ou t’es venue cette passion pour la femme? C’est le sentiment que j’ai en voyant tes photos. J’ai l’impression que tu es un vrai passionné/amoureux de la femme…

Valentin Taminiau: Mmmh je réfléchis… Je ne sais pas…  J’ai toujours eu le contact facile avec les femmes. Peut-être parce que je ne les vois pas comme inférieures aux hommes comme le font beaucoup d’hommes. J’ adore les femmes fortes, indépendantes, qui ont de l’ambition. C’est une question difficile, Cynthia ! J’aime leurs corps, leurs courbes, avec leurs défauts, qui expriment leur vie, leur nature… Oui,  je suis amoureux des femmes.

12321584_10153366026972314_6623184807452530899_n

C: Je n’ai pas vu beaucoup de photos d’hommes, à part tes auto-portraits. Pourquoi ?

V.T: Le corps des femmes m’inspire plus. Les hommes sont plus timides. Et il faut dire aussi que j’aime les femmes. L’alchimie est flagrante. J’aime les mettre en valeur.

C: Tu n’essaierais pas justement de t’intéresser plus aux hommes dans de futurs projets ? Ça pourrait être un nouveau défi pour toi… non ? 

V.T: J’y ai pensé en testant sur moi et j’ai aimé l’expérience mais je reviens naturellement vers les femmes. Ça sera peut-être pour plus tard… J‘ai demandé à des amis de poser pour moi mais personne n’a accepté. De plus, je trouve le sexe masculin beaucoup plus difficile à mettre en valeur. Il y a tout de suite une connotation pornographique.

12744212_10153365806142314_4171753752969183884_n

 

Valentin Taminiau, himself

C: Où trouves- tu ton inspiration ? Est-ce que tu t’inspires du cinéma ? J’y retrouve beaucoup de Nicolas Winding Refn…

V.T: Au début, je faisais uniquement des photos noir et blanc comme le photographe parisien Gregory Blake. C’était pour faire ressortir la matière, la texture. Un jour, j’ai fait mon premier shooting avec un modèle que je ne connaissais pas, Fanny, à l’Hôtel Berger. Et j’ai eu un résultat inattendu avec les couleurs chaudes et froides qui se mélangent et qui, finalement, équilibrent l’image. Je me rendais compte que j’aimais ça depuis longtemps, inconsciemment. Et mon inspiration vient des films dit Arthouse Action Film comme Drive, Only God, Mad Max, Blue Ruin, Nightcrawler, etc.
C’est monochrome, ou duochrome en rouge et bleu, saturé ou pas.  Cela exprime un sentiment simplement par la couleur. Je me suis engouffré dans cette voie qui m’a fait trouver mon style et qui encore peu exploité par d’autres photographes. J’aime voir la peau et les courbes du corps s’exprimer par cette lumière, dite citylights. Le cinéma reste ma principale source d’inspiration,  et aussi la musique qui me fait réfléchir, qui crée un univers entier dans mon esprit. Je m’intéresse à l’histoire des photographes avant moi, je tente de comprendre les règles pour mieux les casser !

 

12794349_10153366017647314_8609130513193786237_n

C: Si tu pouvais photographier une actrice pour ta série de nus, qui choisirais-tu ? 

V.T: Oula… Mon dernier coup de coeur, c’est Alicia Vikander depuis que je l’ai vue dans Danish Girl. Une femme forte dans un corps magnifique. Julianne Moore et Meryl Streep, Kate Winslet dans Labor Day,  Charlize Theron dans Mad Max, Emmanuelle Béart  dans Manon des Sources, Anna Mouglalis dans Gainsbourg ou même Fanny Ardant dans 8 Femmes.

C: Tu aimes clairement les femmes très influentes avec un fort caractère. Tu me parles beaucoup de cinema, tu comptes un jour te diriger vers le 7ème Art ?

V.T: Mon rêve ultime est de diriger un long métrage ou une série et y mettre tout ce que j’ai assimilé toutes ces années. Par contre, j’ai deux cotés. Une partie de moi, plus fun, aimerait réaliser un Drive ou un Mad Max en jouant sur la mise en scène, l’image, le trip comme mon premier court-métrage, Black Wax.

Et il y a mon côté plutôt auteur, avec script recherché comme je dirais, Perfect Sense. Ah oui,  si je devais photographier un homme nu, je dirais Ewan McGregor ou Tom Hardy. Je crois que mon script aurait un rapport avec le corps, le touché. Bessie avec Queen Latifah,  un des derniers films qui m’a marqué, réunit beaucoup d’éléments que j’aime : la musique, les couleurs chaudes et froides marquées, une femme forte et cette image de nu incroyable.

C: Tu as de très bons goûts  aussi en matière d’hommes ! Nous te souhaitons de réaliser ton rêve… Tiens- nous au courant de tes prochaines expos et nous nous ferons un plaisir de venir te voir ! Merci d’avoir répondu si honnêtement et si spontanément à mes questions !

V.T: La prochaine que je photographierai sera toi, Cynthia !

« Arrêtez de fabriquer des poupées sur Photoshop. Acceptez le vrai corps des femmes avec leur cellulite, leurs vergetures, leurs plis et leurs rondeurs ! »

Valentin Apache

10363555_10153366025742314_1478833021841403900_n

Tu peux également trouver le travail de Valentin Apache sur plusieurs plateformes:

valentinapache.tumblr.com
500px.com/valentinapache
vimeo.com/valentinapache
www.facebook.com/valentinapachephoto
www.vogelpic.be