LETTRE DU SRI LANKA 2017: BALADE EN BATEAU SUR LE RIVIÈRE DE BENTOTA

Marseille, France, 15 mai 2017

Chers amis lecteurs,

                         Après un peu plus de treize heures de voyage, je suis enfin arrivé à Marseille. Ma colloc’ m’avait un peu manqué quand même. Cette folle m’attendait avec un grand sourire. On a bu un café et fumé des clopes pendant que je lui racontais mes aventures sri-lankaises. Je me suis soudainement souvenu que je ne vous avais pas emmené sur la rivière de Bentota. Nous avions fait cette balade la veille de notre départ. Il faut absolument que je vous raconte ça.

C’est dans une barque à moteur que le groupe s’est installé. Je rappelle que nous étions une dizaine dans ce rafiot. Une fois tout le monde installé, notre capitaine de bord démarre le moteur bruyant et nous emmène balader au grès de flots. Nous passons devant un temple au Bouda imposant et d’un blanc spectaculaire.

Entre les feuillages denses qui bordent la rivière, nous apercevons des varans qui paressent. Notre guide a un œil affûté et repère rapidement les animaux dans la végétation. Varans donc mais aussi petits serpents verts et aigles au dessus de nos têtes.

 On passe par des paysages sublimissimes. La nature y est brute naissant de l’eau: Palmiers, manguiers, feuillages luxuriants. On aperçoit une église arborant une Vierge dans une vitrine de verre. Des branches d’arbres sont comme plantées dans la rivière et servent de perchoirs à des cormorans noirs. Ils guettent le poisson.

On apprécie le calme de la rivière malgré le bruit du moteur de notre barque. L’eau est trouble et contraste bien avec les très belles couleurs de la végétation. On passe par des lagons incroyables, des lotus flottent sur l’eau… Enfin bref, on se balade dans un décor oscillant Le Roi Lion et Jurassic Park. Le rêve !

En fin de parcours, notre guide décide de nous faire pénétrer dans la mangrove. C’est très impressionnant d’observer ces racines d’arbres plongeant dans l’eau, formant des doigts anguleux en bois. Le décor est magnifique. Le guide coupe le moteur et nous laisse apprécier cette nature qui a tous ses droits.

Chers amis lecteurs, cette lettre du Sri Lanka sera la dernière pour cette année. Je suis de retour à Marseille et la vie continue. La parenthèse tropicale se ré-ouvrira l’année prochaine. Sri Lanka, à l’année prochaine !

 

Amicalement,

John

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *