MARSEILLE: AU CAFFÈNOIR, ON MANGE MAIS PAS QUE…

C’est en déjeunant au Caffènoir la semaine dernière que je me suis rendu compte que je ne t’en avais jamais parlé. Et bien je vais le faire aujourd’hui !

capture-decran-2016-10-11-a-07-27-58

Il y a 9 ans, le Caffènoir ouvrait ses portes. C’est Pascal Rivet, qui est à l’origine de ce projet. Lui, vient du monde de la pub et ouvrir un café a toujours fait partie de ses projets. « Je suis têtu. Je reviens toujours à mes premières idées ! » nous dit-il en souriant. Il ouvre le Cargo, plus haut dans la rue, quelques années avant. Lorsque le local se libère, il fonce et ouvre son Caffenoir. L’idée de créer un lieu de rencontre, convivial autour de la restauration et la brasserie avait fait son chemin ! Lorsque je lui pose la question du choix du nom, il me répond: « Il y a des Caffènoir partout dans le monde ! Et au delà de ça, je trouvais le nom joli et rassurant. Ça me fait penser au petit café noir que boivent les vieux marseillais ! »

Les habitués du café connaissent Niko. Il travaillait au Cargo et venait aider ponctuellement au service. Aujourd’hui, il est responsable du Caffènoir. Il a été rejoint par Matthieu en janvier dernier. Ces deux-là forment le binôme cool signature du bistrot. Quand je leur demande comment ils définissent le Caffènoir, ils me répondent: « C’est le rendez-vous des potes ! C’est un restaurant de quartier convivial dans lequel la bonne humeur est obligatoire ! » Et c’est ce que l’on peut y ressentir…

La carte est signée Thierry. Ce marseillais, pur souche, propose une cuisine simple et de bon goût. Avec ses recettes traditionnelles, ses plats du jour sont toujours différents. Au Caffènoir, on travaille avec des producteurs locaux. La proposition est variée et tout le monde y trouve son compte. Dois-je te parler de ce poulpe absolument délicieux ou de la mousse au citron qui est véritablement à tomber. Avec une belle sélection de vin du pays, la cuisine y est familiale et on aime ça ! Le midi, la carte sera plutôt bistrot. Le mercredi soir, seul soir d’ouverture de la semaine, les plats seront plus élaborés (et encore meilleurs !)

Avec ses murs gris, pointés de rouge, son sol noir et son chemin en mosaïque zébrée, le Caffènoir n’est pas seulement un bistrot. Tous les troisièmes samedis du mois, il se transforme en Caffèkitsh ! Les tables disparaissent, les lumières se baissent, le son augmentent et les années 80 prennent le pouvoir. On y boit des cocktails, on y danse, on y boit encore des cocktails et on s’amuse bien sur ces vieux tubes qu’on connait tous…

Au Caffènoir, tu croiseras les gens du quartier, les copains, les familles, la clientèle y est éclectique et sympathique. Et au delà du plaisir gustatif, avec le binôme masculin qui s’occupe de l’endroit, on ne s’ennuie pas. On rit, on s’y sent bien… On ne veut plus partir !

img_0015

A savoir aussi: Le Caffènoir se réserve, se privatise pour divers événements privés. Avec une capacité de 80 personnes, plusieurs formules sont possibles incluant food, drink et/ou musique…

Caffènoir
3 rue Moustier
13001 Marseille

caffe-noir.com

13533065_1085489684830916_1299180105676550419_n

5 QUESTIONS / 5 RÉPONSES
À MATTHIEU & NIKO

John: Noir ou blanc ?
Matthieu: Noir !
Niko: Blanc !

John: Burger ou salade ?
Matthieu: Salade !
Niko: Burger !

John: Bar ou église ?
Matthieu: Bar !
Niko: Bar !

John: Ton spot à Marseille ?
Matthieu: Partout !
Niko: Le cours Estienne d’Orves !

John: Tu passerais une nuit avec…?
Matthieu: Hugh Jackman et on passerait la nuit à discuter…
Niko: Mon mec… On essaie désespérément de faire des bébés !