ON Y ÉTAIT: VERNISSAGE DE L’EXPO ‘THE THRILL IS GONE’ DE THÉO MERCIER

Mardi 27 septembre 2016 au Musée d’Art Contemporain de Marseille: C’est dans le cadre du festival Actoral que je suis allé découvrir l’exposition ‘The Thrill is gone’ de Théo Mercier. Ce vernissage est d’ailleurs le point de départ de ce festival centré sur les Arts Contemporains qui bat son plein depuis 2001. Je t’en avais parlé il y a quelques jours. Me voici donc dans la cour du MAC. Le ciel est gris mais peu importe celle-ci est remplie. Les marseillais se sont déplacés en masse pour l’artiste. Théo Mercier rassemble, c’est un fait. L’exposition qui s’étend sur le rez-de-chaussée du musée concentre beaucoup d’oeuvres signées du jeune artiste disposées dans les différentes pièces. La matière ne fait pas peur à Mercier qui n’hésite pas à mettre des pneus sur socles ou des masques africains en tas.

« Pour sa première exposition personnelle dans une institution française intitulée The Thrill Is Gone, Théo Mercier présente conjointement de nouvelles séries de sculptures et de photographies, dans lesquelles il mêle vestiges archéologiques et contemporains, teintés d’esthétique postmoderniste et New Age. Ce faisant, il créé un parcours entre archéologie, actualité et récits d’anticipation, duquel se dégage un sentiment d’urgence face à la précarité, à l’obsolescence des objets, des civilisations, de la beauté. Entre ascension et faillite des objets et des civilisations, Théo Mercier imagine sur 1000 m2 un musée pendant la guerre, une salle des butins, le résultat d’une saisie de douanes. Chacun des objets présentés contient sa fin, sa chute, son oubli, ainsi qu’une vibration politique. Ce sentiment est d’autant plus prégnant que l’artiste fait émerger, dans ce projet, une perméabilité entre conservation et actualité, entre l’intérieur du musée (le passé) et le monde extérieur (le présent, le futur). Ce qui se trouve à l’intérieur de l’exposition fait en effet écho à ce qui se trouve à l’extérieur. Ce dialogue silencieux sera acté lors du vernissage par deux comédiens qui prendront la parole devant les oeuvres, empruntant tour à tour les voix du visiteur, du guide-conférencier, de l’envoyé spécial, du philosophe ou encore de l’anthropologue. »

Mercier pose la question du temps. Même si on attend de réponse, il fait germer des interrogations dans nos esprits et n’est-ce pas là le but ultime de l’Art ? Le talent est palpable et le message est clair. Cet artiste tatoué qu’on verra rarement sans ses Dr. Martens bouscule nos consciences et on aime ça.

Alors même si tu ne regarde jamais Arte, même si la question du temps t’importe peu, même si tu penses que Justin Bieber est un artiste alternatif, tu te dois d’aller découvrir cette exposition. L’esthétique te touchera et t’y confronter te fera le plus grand bien…

The Thrill is gone
Théo Mercier

28.09.16 au 29.01.16
Musée d’Art Contemporain
69 avenue de Haifa
13008 Marseille

www.actoral.org