SUMMER 2017 #LESGARCONSENLIGNE: SUMMER WILD

Le soleil monte et les vêtements tomberaient bien. La chaleur arrive avec ses peaux de plus en plus découvertes. Le style estival a ce truc léger que les autres saisons lui envient. Les couleurs sont de mises et les genres se mélangent. On s’amuse avec les volumes. Les codes fondent comme les glaçons des verres au soleil. 

Pour cette nouvelle série, c’est Alex qui prend la pose pour la première fois. Pour la première fois, il est allé dans cet endroit perdu entre mer et bunkers. Pour la première fois, il a porté un short en plastique. Pour la première fois, il s’est senti devant mon objectif. Pour la première fois, l’été s’annonce en couleurs. Aux couleurs du blog.

Reproduction interdite
Style & réalisation: John Noa
Modèle: Alex (son Facebook et son Instagram)

Photographies non libres de droits
Crédit: ©John Noa/Les Garçons en Ligne 07-2017
Info: lesgarconsenligne@gmail.com
× Si toi aussi, tu veux devenir un Garçon en ligne et poser devant notre objectif, contacte-nous ! ×

La combinaison sort des garages et devient un look. On la porte avec une paire de Sk8-Hi et torse nu, évidemment. S’il fait trop chaud, on t’autorise à nouer le haut autour de la taille. Certains le faisaient étant jeunes ? Tant mieux !

Que tu pratiques ou pas le football américain, le maillot est juste le haut à avoir. Tu le déniches en fripes et tu le préfères trop grand de préférence. Les chaussettes de sport et le bandana sont de rigueur. Si tu n’oses pas le porter avec juste un slip, un vieux short en jean fera parfaitement l’affaire.

Les serviettes de plage, c’est sympa mais ça prend trop place dans un sac. Choisi un joli tissu en coton imprimé et laisse toi sécher au soleil. C’est plus original et beaucoup moins embêtant qu’une serviette. Pour les maillots, on prône évidemment le retour du légendaire Speedo. Pour la couleur et l’imprimé, on te laisse choisir. Tu pourras exposer ton corps nu sur ton rectangle imprimé. Attention tout de même à ne pas laisser ton animal trainer n’importe où, ça peut t’être fatal.

Bien que très plébiscité par nos amies femmes, le kimono se portera cet été. Excellente alternative au blouson léger ou au t-shirt manches longues, il se roule en boule dans un sac et se porte en cas de lever de fraicheur en soirée. Il fera aussi une très belle pièce pour ceux qui veulent montrer qu’ils sont trop sophistiqués pour porter un simple blazer.

Bien que le précédent soit noir et facile à porter, il fallait absolument que je photographie celui-là. Il s’agit plutôt d’un peignoir en lin et coton, déniché dans une boutique lors de mon dernier séjour au Sri Lanka. Son imprimé est batik, typiquement. Pour les TN noires et le maillot short silver ? Ben quoi ?

L’imprimé camo reste un classique. Revu, ré-inventé, re-travailler plus d’une fois, je te le propose ici en version pantalon. C’est déjà vu. Mais ça fonctionne. Et tant qu’à faire, je te rajoute l’imprimé palmier des chaussettes Vans avec une paire de Nike et une casquette Dsquared2. Pour le haut, il fait très chaud et il est temps de prendre des couleurs.

Parce que t’aime bien le bling bling aussi, tu oseras le maillot slip Moschino.
Parce que tu es un peu provoc’, tu urineras à côté d’un ‘terroriste’ au mur.

Et parce que tu es vraiment provoc’ et que pour toi le mot vêtement ne rime pas forcément avec confort, tu porteras le mini short en plastique opaque. Et seulement ça. La paire de chaussettes blanches à bandes et les Vans, c’est pour la touche rétro. Prend garde ne pas laisser trop longtemps ton animal dans le plastique, il risque de se dessécher.

La combi en jersey fin dénichée chez Zara femme est d’une simplicité étonnante. Cette pièce fonctionne bien. Elle ne sera pas conseillée à tous les gabarits. Une paire de lunettes de soleil Dior, quelques bracelets et le tour est joué. Si tu n’y crois pas, essaie et tu verras.

Le classique jean noir découpé en short prend tout son sens avec un t-shirt bien trop grand. En rose parce que le bleu, ce n’est pas terrible. Il ne te reste qu’à aller te balader sur les rochers.

Doit-on te reparler du bandana ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *