TWIST N’ SHINE: LE NOUVEAU VINTAGE

Anaïs Kevorkian fait partie de ces jeunes femmes que l’on n’oublie pas. Les looks forts ne lui font pas peur, elle a du caractère. Après des études en marketing et avoir bossé dans la communication, elle a décidé l’année dernière de monter sa boite. Les fringues, c’est son dada, sa passion depuis toujours. Et chiner des pièces vintage, c’est son truc. Je l’ai rencontré chez moi. Elle portait un chemisier imprimé, un jean taille haute, un joli collier, bref c’était elle. Elle m’a parlé d’elle et de Twist n’ Shine, sa friperie.

John Noa: Salut Anaïs, ça va ?
Anaïs Kevorkian: Ça va ! Ton appart’ est super !

J.N: Merci ! Rentrons dans le vif du sujet… Pourquoi t’être consacrée au vintage ? Tu n’avais pas envie de créer des fringues ?
A.K: Je ne suis pas designer. Ce que j’aime, c’est créer des looks, des allures. Et au delà, je pense qu’aujourd’hui il y a un vrai problème éthique avec la fast fashion. Proposer du vintage peut être une petite solution. Et lorsque tu te balades dans les boutiques, les looks sont souvent inspirés de tendances passées. Donc autant se servir directement à la source.

J.N: Il y a donc une vrai passion pour l’allure, je dirais…
A.K: Oui ! Ce que j’adore, c’est l’histoire que peut raconter un vêtement. Et souvent les looks, notamment des femmes de certaines époques, reflètent une ouverture d’esprit qui disparait de plus en plus. Les looks des femmes des années 50 sont beaucoup trop féminins pour aujourd’hui. Et je ne parle pas des années 70 ou 80, avec la libération de la femme. Si nos mères et grands-mères ont pu porter en leur temps des mini jupes, des décolletés et des tailles, pourquoi est-ce compliqué d’affirmer sa féminité aujourd’hui ?

J.N: Tu es une femme assumée et tu revendiques une féminité qu’on essaie de faire taire…
A.K: Je ne suis pas féministe non plus ! On est au XXIème siècle, chacun peut faire ce qu’il veut. Je suis une femme libre et je le revendique. L’homme a évidemment sa place, comme tout le monde. Et c’est l’ADN de Twist n’ Shine. Dans mes sélections, j’essaie de trouver de belles pièces qui mettent en valeur la femme sous le vêtement.

J.N: Tu as une époque ou une tendance de prédilection ?
A.K: J’adore la rue. Et la rue ne se cantonne pas à une époque. On y trouve de tout. C’est ce que j’aime: Jouer avec les aiguilles du temps. Proposer une veste épaulée 80’s avec une paire de sneakers 90’s et un bas sophistiqué année 60. C’est ça Twist n’ Shine !

J.N: Bon je suis fan ! Quelle est la tendance Twist n’ Shine de cet été ?
A.K: La femme s’assume. Elle est libérée et sexy. C’est une femme de son temps. Pour l’homme, une expression me vient en tête: ‘Amour Moderne’. Les hommes sont nos amants…

J.N: Parlons des hommes d’ailleurs, tu les habilles ?
A.K: J’aime les hommes ! Je veux les habiller, évidemment. Les pièces seront beaucoup plus street pour les mecs. Mais rien n’empêche de dénicher un joli blazer…

J.N: Je dois te dire que tu as réussi à parfaitement transmettre ta philosophie dans la vidéo et le lookbook Twist n’ Shine. Bravo !
A.K: Merci beaucoup ! J’ai travaillé avec Faustine Martin. C’était beaucoup de travail mais elle a réussi à mettre en images ce que j’avais en tête. Les looks présentés sont 100% Twist n’ Shine !

Anaïs avait ramené ses dernières trouvailles pour hommes. On est fan !

5 allers/retours
entre John & Anaïs

John: Noir ou blanc ? 
Anaïs: Noir ! 

John: Burger ou salade ? 
Anïs: Burger avec cheese et frites ! 

John: Bar ou église ? 
Anaïs: Église pour les confessions et bar pour les conneries ! 

John: Tes spots à Marseille ? 
Anaïs: Les soirées Méta, le Bar Bu, l’Ébénisterie, le Café de l’Abbaye…

John: Ta devise ? 
Anaïs: Vivre ses rêves et pas rêver sa vie…

twistnshine.net

www.facebook.com/vintage.eshop/

www.instagram.com/twistnshine/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *