WE ♡ CUBA – Troisième jour à La Havane

Lundi 16 mars: Ce matin, on se sent paresseux. Pas de balade ou de marche sous le soleil. On décide d’aller squatter la piscine de l’hôtel Nacional et de lézarder au soleil. En chemin, on passe devant des bâtisses incroyables qui nous emmènent une fois de plus dans un autre temps. Mais la réalité est en ruine…

Cuba – La Havane ©John Noa – Les Garçons en Ligne Cuba – La Havane ©John Noa – Les Garçons en Ligne Cuba – La Havane ©John Noa – Les Garçons en Ligne Cuba – La Havane ©John Noa – Les Garçons en Ligne

 

Bâtisses 1950 dans les rues de La Havane, dans le quartier dans lequel on logeait.

 

Cuba – La Havane ©John Noa – Les Garçons en Ligne

Le vendeur ambulant de bananes & oignons.

 

Le marché aux légumes de notre quartier. Il n’est pas ouvert aujourd’hui. Le gardien nous a gentiment accueilli.

Cuba – La Havane ©John Noa – Les Garçons en Ligne

 

L’image classique du cubain, la tête dans le moteur de sa voiture. Elles sont tout le temps en panne…

 

Le marchand ambulant est toujours là !

Arrivés à l’hôtel Nacional de Cuba, on pénètre dans un sanctuaire de l’hôtellerie dans lequel le temps s’est arrêté. On file directement sur les transats autour de la jolie piscine. On oscille entre bains, sieste au soleil, cocktails et repas. On est vacances après tout !

L’hôtel Nacional & sa piscine avec vue sur le Malecon.

En fin de journée, on se retrouve vers la Plaza de la Revolucion (Place de la Révolution) pour le cours de salsa de l’un de nos amis. Arrivés à l’adresse qui nous a été indiquée, on entre dans la maisonnette et on découvre un centre dans lequel il y a un glacier et une salle dans laquelle des cours de danse, des massages et cours de sports sont dispensés. La salle de danse est bleu clair éclairée au néon et c’est Doris qui dispense les cours de salsa. Pendant que l’un se dépense en jouant du bassin, les autres discutent avec Jesus Ernesto (à prononcer à l’espagnole) qui est le masseur et professeur de sport de ce centre. Très sympathique, il nous pose des questions sur la vie en France et il nous raconte la sienne à Cuba. On ne peut s’empêcher de comparer nos vies et d’avoir un pincement au cœur. Il nous explique qu’il travaille aussi à l’ambassade du Venezuela. Il y fait la sécurité toutes les nuits. Une vie dure et pauvre en somme, pour ce garçon aux yeux verts clairs et sourire gravé sur le visage. On lui offre un verre de rhum et des cigarettes. On le déposera chez lui en voiture. On a rendez-vous vendredi pour une nouvelle séance de salsa avec massage cette fois-ci.

Cuba – La Havane ©John Noa – Les Garçons en Ligne

Le comptoir du glacier.

Cuba – La Havane ©John Noa – Les Garçons en Ligne Cuba – La Havane ©John Noa – Les Garçons en Ligne

La patronne du centre nous présente Doris, la prof de salsa.

Et c’est parti pour un cours de salsa qui durera 2 heures.

Cuba – La Havane ©John Noa – Les Garçons en Ligne

Jesus Ernesto, le prof de sports et masseur.

En allant dîner, on s’arrête chez Felix. C’est un ami de longue de l’un de notre bande. On découvre l’état des habitations du cubain pauvre qui vit dans la débrouille. Le sourire de son fils met du baume au cœur. Un arrêt rapide juste pour lui dire bonjour, on reviendra le visiter avec des petits cadeaux pour la famille.

On dînera au El Alibe. Ce restaurant est fameux à La Havane. Il propose une formule poulet grillé à volonté. La recette de la délicieuse sauce qui recouvre le poulet et le « congri » est secrète. C’est ce qui a fait la réputation de l’endroit. On boit des Pinã Coloda, on discute, on rit avec les serveuses.

Les Garçons en Ligne

Rendez-vous sur Hellocoton !


Citadium